Amaboomi, une marque de textile 100% recyclé

Amaboomi, une marque de textile 100% recyclé

Être entrepreneur dans le développement durable, c’est vouloir rendre le monde meilleur. C’est en tout cas l’ambition, à son échelle, de la marque Amaboomi. Créée fin 2012 par un couple d’entrepreneurs, Olivia Claude et Xavier Lagorce, la marque développe une gamme de vêtements et d’accessoires fabriquée intégralement à partir de matériaux recyclés.

Les bouteilles plastiques usagées sont recyclées par Amaboomi.

 Amaboomi signifie « la Mère de la Terre » en tamoul. En effet, c’est lors d’une expérience en Inde, dans le Tamil Nadu, que dans la tête de Xavier Lagorce germe l’idée aussi disruptive qu’écologique de fabriquer des vêtements sans puiser dans les ressources de la Terre. Il était dit que les vêtements Amaboomi seraient le produit du recyclage de matériaux. Les deux entrepreneurs, aujourd’hui basés à Bayonne, utilisent donc du plastique (sans phtalates et sans produits toxiques), du coton ou de la laine recyclés. L’un des produits phares de la marque, le sweatshirt, est fabriqué à partir de bouteilles en plastique usagées. Ces bouteilles subissent plusieurs étapes de transformation. Elles sont d’abord broyées en chips, fondues à 280 degrés et réduites en granulé, refondues et transformées en fibres textiles. Le fil obtenu est alors utilisé à 100% pour la fabrication des sweatshirts. Pour les textiles en laine et/ou en coton, le process est bien entendu différent. La laine et le coton proviennent de vêtements usagés ou de chutes de textiles industriels. Ils sont collectés, triés, puis réduits en fibres ; ces fibres serviront à concevoir les pelotes de laine ou les bobines de coton utilisées pour fabriquer les produits Amaboomi. A noter : même les cartons d’emballage ou les étiquettes sont en matière recyclées !

Sweater Amaboomi

Olivia Claude et Xavier Lagorce ont pris le parti de démocratiser l’accès aux vêtements et textiles 100% recyclés. Ainsi ils proposent une gamme de prix accessible, surtout  si l’on rapporte le prix à la qualité des produits fabriqués. Réputés plus durables que les vêtements conçus avec des tissus conventionnels, les textiles Amaboomi sont même portés par des skippers lors d’expéditions en mer. Une telle qualité à un prix accessible ne relève pas du miracle ; les entrepreneurs ont décidé de produire une grande partie de leurs vêtements en Asie. Mais d’autres produits comme les bonnets et les gants sont tricotés traditionnellement au Portugal.

Distribuée de manière plutôt confidentielle sur le site e-commerce de la marque, la gamme Amaboomi porte, contre vents et marées, les valeurs de ses fondateurs, les valeurs de l’économie circulaire et du développement durable. Le marché des vêtements recyclés est certes, pour l’heure, seulement une niche, et Amaboomi un des rares éclaireurs. Mais on peut imaginer qu’à l’avenir, les choses changent. Et que le vêtement non recyclé devienne l’exception, et non plus la norme. En tout cas, espérons-le…