En Nouvelle-Zélande, un biocarburant à base de bière !

En Nouvelle-Zélande, un biocarburant à base de bière !

Personne n’apprendra ici que l’utilisation des carburants est une source colossale de pollution. Mais cela fait déjà de nombreuses années que des industriels tentent de développer et de promouvoir des alternatives plus écologiques aux carburants traditionnels que sont l’essence, le diesel, le gasole ou encore le kérosène. Même les particuliers, pour des raisons économiques la plupart du temps, se mettent au biocarburant : certains utilisent de l’huile de friture usagée pour leur voiture.

Au sein des compagnies aériennes, le biocarburant se répand aussi, malgré le coût plus élevé qu’il engendre pour celles-ci. Dans la majorité des cas, les avions volent  avec un mélange de kérosène et de biocarburant ; ce biocarburant étant à base d’huile de friture usagée ou d’huile de lin. Autre tendance actuelle, évoquée notamment sur ce blog : l’utilisation d’algues pour produire des biocarburants.

Et, donc, après les algues, l’huile de friture ou l’huile de lin, un nouveau biocarburant fait son apparition. Pour le découvrir, il faut aller à l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande. Là-bas, la société DB Export, qui produit des bières, a eu l’idée d’exploiter les restes de levure de bière générés par sa production pour mettre au point un biocarburant. Un biocarburant baptisé Brewtroleum ! Alors, bien sûr, ce produit est mélangé à de l’essence avant de finir en station-service, mais il a tout de même le double avantage de recycler les restes de levure et de diminuer l’impact environnemental de la pollution causée par les voitures.

Aujourd’hui, Brewtroleum est distribué à travers plus d’une soixantaine de stations-essence en Nouvelle-Zélande. Ce succès pourrait bien inspirer d’autres producteurs de bière à travers le monde. D’ailleurs, les retombée en termes de communication et de marketing ont été sans précédent et le concept a fait mouche auprès des consommateurs de bière. Car, comme le montre avec humour une vidéo virale produite par DB Export, la société a inventé une nouvelle façon de sauver le monde : en buvant de la bière !

La vidéo de promotion de Brewtoleum :