Stop au Nutella! Non à l’huile de palme !

Stop au Nutella! Non à l’huile de palme !

Le Nutella, un produit qui fait débat.

Souvenez-vous, en novembre 2012, la société Ferrero était la cible de vives critiques. Son produit phare, le Nutella, était en effet sous les feux de l’actualité du fait de la présence d’huile de palme dans sa composition. Les politiques, à ce moment-là, voulait augmenter de 300% la taxe sur l’huile de palme, rebaptisée « taxe Nutella ».

Pourquoi cette augmentation ? D’une part, parce que la culture de l’huile de palme engendre un désastre écologique en Indonésie et en Malaisie. Cette mono-culture est responsable d’une des plus violentes déforestations qu’ait connu l’humanité. Chaque minute, c’est l’équivalent de 6 terrains de football qui est arraché en Indonésie ! Mais ce qui a motivé certains politiques à défendre cette amendement résidait dans la nocivité du produit. L’huile de palme serait en effet une huile très mauvaise pour la santé. Elle comporte bien plus d’acides gras saturés (les mauvais acides gras) que toute les autres huiles utilisées dans l’agro-alimentaire. En parallèle, elle est moins riche que les autres en acides gras cette fois insaturés (les bons acides gras).  Bref, l’huile de palme n’a rien de bon pour la santé ; elle peut être source d’obésité et de maladies cardio-vasculaires. D’où l’idée de l’augmentation de la taxe…

Bien entendu, le lobbying des sociétés peut faire des miracles. Quelques coups de fil politiques, une double page de publicité dans Le Figaro et d’autres journaux renommés, un discours bien rôdé…et le tour est joué. Pas d’augmentation de la « taxe Nutella » et pas de conséquences sur les ventes de la fameuse pâte à tartiner du groupe italien. Ouf ! Et puis, pour faire bonne figure, Ferrero se targue de se fournir auprès de la RSPO, une plate-forme de production d’huile de palme sensée être durable, protégeant à la fois l’environnement et les petits producteurs. Mais en réalité cette organisation est un écran de fumée. Les petits producteurs ne sont pas mieux rémunérés pour leur travail et l’environnement continue d’être saccagé. Les employés des plantations de la RSPO utilisent même des pesticides interdits dans certains pays comme la France !

Pourtant, il existe bel et bien des alternatives à l’huile de palme. Des fabriquants comme Bovetti ou Nociolatta proposent des pâtes à tartiner sans huile de palme et, pour le dernier, une pâte à tartiner bio. Rien n’y fait, Ferrero est frileux. Le groupe italien a trop peur de perdre ses clients. Il ne veut pas toucher à sa recette.

Mais le pire dans cette histoire se situe peut-être dans l’incapacité des consommateurs à s’indigner contre une marque qui refuse tout pas en avant vers le développement durable de son activité. La déforestation, peu importe. La santé des consommateurs, on s’en fiche. Et cela n’émeut personne. Tout le monde reprend sa cuillère et l’enfonce avec gourmandise dans son pot de Nutella comme si de rien n’était. Est-ce parce que Stéphane Hessel est parti que nous ne nous indignons plus ? Ou est-ce parce que notre ventre est plus important que notre planète et notre santé ?

 

 

3 responses to “Stop au Nutella! Non à l’huile de palme !”

  1. Gustavo dit :

    Vous vous méprenez. Le passage ou non de la taxe Nutella aurait effectivement pu être une question de lobby. Mais malheureusement pour la crédibilité de votre article et heureusement pour nous les consommateurs français, il s’agit uniquement d’un fait bien établi : les taxes sur la nourriture type « fat tax » sont connues pour être inefficaces. Il y a notamment un cas documenté assez clair à ce sujet : http://www.institutmolinari.org/la-fat-tax-au-danemark-experience,1525.html
    D’ailleurs le pugnace Yves Daudigny a laissé tomber alors que c’était un projet très personnel pour lui. Il s’est relancé sur une taxe sur le vin désormais.

    • Puerto dit :

      L’institut Moralini est un think thank ultra libéral qui n’a aucune crédibilité. ces pseudos scientifiques sont connus pour être des vendu qui n’ont aucun arguments valables, il n’y a q’a voir leurs sources de base.

      http://vivresanshuiledepalme.blogspot.com/p/vraifaux-de-la-palme.html

    • Pierre Pelletier dit :

      Cher Gustavo,

      Tout d’abord, merci pour votre commentaire.
      Nous savons bien que le lobbying d’un groupe de la puissance du groupe Ferrero existe bel et bien et qu’il a une certaine influence. Au même titre que d’autres grands groupes font aussi du lobbying pour lutter contre des projets de loi qui iraient à leur encontre ou, à l’inverse, pour faire voter des lois qui favoriseraient leurs activités.
      D’autre part, je me permets de remettre un temps soit peu, non pas la crédibilité, mais bien l’objectivité de l’institut Molinari. Je respecte tout à fait leur travail, mais on ne peut pas réfuter qu’ils ont un parti pris libéral qui fausse leur objectivité. Leur avis n’est donc pas à prendre comme une vérité absolue, mais comme une opinion parmi d’autres.

You must be logged in to post a comment.