Zoom sur les investisseurs du développement durable

Zoom sur les investisseurs du développement durable

Logo du réseau de business angels DDIDF.

Pour créer ou développer une entreprise, un porteur de projet a besoin d’argent. Il peut utiliser des fonds qu’il aura lui-même mis de côté, réunir de l’argent au sein de son entourage (le love money) et/ou emprunter à la banque. Mais dans le cas d’un projet relativement ambitieux, il peut aussi ouvrir le capital de son entreprise à des investisseurs : des business angels (personnes physiques prêtes à investir, ouvrir leur réseau et partager leur expérience/compétence) ou des fonds d’investissement. Or, dans le cas d’une société créée dans le secteur du développement durable, il existe des investisseurs spécialisés dans ce domaine.

Les investisseurs du développement durable jouent un rôle prépondérant dans l’évolution du monde dans lequel nous vivons. En effet, nombreux sont les porteurs de projets aux idées d’éco-technologies ou d’éco-services innovantes qui ont besoin de financement pour faire vivre leurs idées. Car, soyons pragmatiques, changer le monde nécessite de l’argent.  Parmi ces investisseurs, des réseaux de business angels réalisent un travail de grande valeur. Cleantech Business Angels, par exemple, est un réseau spécialisé dans les éco-technologies. Son travail consiste à recevoir des projets, les évaluer, identifier et sélectionner les plus prometteurs avant de réunir les fonds nécessaires à leur développement. En fait, le rôle de Cleantech Business Angels est de favoriser la renconter des entrepreneurs du domaine des éco-technologies (énergie solaire, éolien, eau, bâtiment, transport, recyclage, etc) qui ont besoin de fonds, avec des business angels prêts à investir leur argent, leur réseau et leur expérience dans ce domaine. Ainsi, Cleantech Business Angels a participé au développement de la start-up Noveol. Noveol est une société qui a mis au point une éolienne domestique de petite taille très innovante et a ouvert son capital à différents acteurs de l’investissement durable comme Cleantech Business Angels donc, mais aussi comme DDIDF.

DDIDF est également un réseau de business angels orienté vers le développement durable. Ce réseau a investi dans des start-ups très variées : la marque de vodka équitable à base de quinoa Fair, la société de lavage écologique de voiture Nestor Wash, la cabinet de conseil en efficacité énergétique Okavango ou encore la marque de collecte et recyclage des canettes, bouteilles et gobelets en plastique Canibal. En 2011, DDIDF a ainsi investi plus de 2 millions d’euros dans une douzaine d’entreprises.

Aziz Senni, entrepreneur et fondateur du fond d’investissements BAC.

A la différence des réseaux de business angels qui proposent des projets à leurs adhérents, les fonds d’investissement, eux, rassemblent de l’argent et investissent ensuite là où ils le souhaitent. Là encore, des fonds d’investissements se sont spécialisés dans le développement durable.  Nous retiendrons ici deux fonds. Le premier, BAC (Business Angels des Cités) a la particularité d’investir dans les banlieues. Fondé par un entrepreneur du Val Fourrée, une banlieue de Mantes la Jolie, BAC investit dans des projets très divers (artisanat, e-commerce, recyclage de matelas, etc), mais qui participent tous au développement économique et social des banlieue difficiles. Autre exemple de fond d’investissement du développement durable, Electranova Capital, un nouveau fond créé par EDF. Doté de 60 millions d’euros, Electranova Capital a investit pour la première fois dans deux projets d’éco-technologies en octobre dernier : Actility, une start-up française spécialisée dans les « réseaux intelligents » de l’énergie, et Seatower, une société norvégienne qui développe des solutions pour l’éolien en mer.

Les termes « fonds d’investissements » ou « investisseur » sont souvent décriés, mal compris du grand public. Pourtant, le rôle des réseaux comme Cleantech Business Angels ou des fonds comme Electranova  Capital est indispensable pour obtenir un monde plus respectueux des hommes et de l’environnement. En participant à la concrétisation et au développement de projets de développement durable, les business angels et les fonds d’investissement responsables méritent une grande reconnaissance. 

You must be logged in to post a comment.