Le charbon sera bientôt la première source d’énergie mondiale !

Le charbon sera bientôt la première source d’énergie mondiale !

L’AIE (Agence Internationale de l’Energie) a lancé, ce mardi 18 décembre 2012, un pavé dans la mare. Ou plutôt un pavé dans la mine. En effet, selon l’agence, le charbon va devenir dans les prochaines années la première source d’énergie au monde !

Le charbon, la source d’énergie du XIXème…et du XXIème siècle !

Pourtant, depuis des années, les médias se font le relais d’un changement : les sources d’énergie sont censées être de plus en plus propres. L’énergie solaire photovoltaïque, l’éolien ou les énergies marines font partie de la liste des énergies sur lesquelles les responsables politiques et les industriels aiment s’épancher. Mais ne s’agirait-il que d’un discours ? Les actes sont-ils à la hauteur des promesses tenues par les décideurs politiques et économiques du monde entier ?

A en croire le rapport publié par l’AIE, les réponses à ces questions sont vite trouvées. Le charbon, la source d’énergie de grand-papa, la source d’énergie du XIXème siècle, n’a jamais été autant d’actualité. Il est la première source d’électricité au monde et la deuxième source d’énergie derrière le pétrole (qui résiste entre autres grâce au marché automobile). Or le charbon est la source d’énergie la plus polluante et la plus génératrice de gaz à effet de serre. Une centrale de charbon rejette une tonne de CO2 par mégawattheure produit, soit bien plus que les combustibles concurrents comme le gaz par exemple. Alors que la communauté scientifique et certains responsables politiques mondiaux n’ont cessé d’alerter l’opinion  concernant le réchauffement climatique et ses conséquences, cette nouvelle devrait nous inquiéter.

Bien entendu, ce sont les pays émergents qui tirent cette demande de charbon vers le haut, et notamment l’Inde et la Chine dont la croissance nécessite beaucoup d’énergie. Chiffre incroyable : en 2014, la Chine devrait consommer la moitié du charbon mondial !

Mais les pays dits développés ne sont pas exempts de tout reproche, loin de là. L’Europe par exemple, selon le rapport de l’AIE, ne réussirait pas à se défaire de son addiction au charbon. Pire, des pays comme le Royaume-Uni ou l’Allemagne (qui se veut ambitieux en terme d’environnement) auraient vu leur utilisation de charbon augmenter au détriment du gaz pourtant moins polluant.

La seule exception vient des Etats-Unis. Il ne s’agit pas d’une conscience environnementale plus aiguë chez l’Oncle Sam, mais plutôt d’une opportunité. Les Etats-Unis ont en effet un énorme potentiel de gaz de schiste dans leur sol. Du coup, le gaz devient plus abordable que le charbon outre-atlantique. Mais ne nous y méprenons pas, l’exploitation des gaz de schiste semblent entraîner elle aussi de sérieux problèmes environnementaux.

Toutefois, le propos ici n’est pas de tomber dans la leçon de morale. Les consommateurs d’énergie, les particuliers et les entreprises, ont besoin d’une énergie bon marché. Le charbon en est une. A l’inverse, les énergies renouvelables n’ont pas encore des rendements  assez important et demeurent trop chers pour s’imposer. Le passage d’une économie mondiale gourmande en énergie et qui se nourrit de pétrole et de charbon à une économie sobre qui s’approvisionne en énergies propres est encore fictif. Pour réussir ce passage, il s’agira d’améliorer les technologies existantes (comme le photovoltaïque), commencer ou continuer les efforts en matière de machines et de bâtiments basse consommation et développer des moyens de transport propres.

Pour cela, nous avons besoin, de par le monde, de chercheurs,   d’étudiants, d’universitaires, d’entrepreneurs et de responsables politiques responsables et innovants qui saurons trouver des solutions pragmatiques et adaptées à la question de l’énergie. Nous avons besoin également de consommateurs avertis, eux-aussi responsables, qui sauront accueillir avec entrain les changements qui s’imposent…  Et vous, êtes-vous de la partie ?

You must be logged in to post a comment.