Les Champs-Elysées deviennent écolos avec Soitec

Les Champs-Elysées deviennent écolos avec Soitec

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les artères commerçantes des villes se garnissent d’illuminations. Les Champs-Elysées n’échappent pas à la règle. Depuis mercredi, la fameuse « plus belle avenue du monde » est parée d’anneaux lumineux.

Anneaux lumineux mis en place sur les Champs-Elysées à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Or l’avenue la plus célèbre de France s’étale sur plus de 2,5 kilomètres. Et 10 kilomètres de lampes ont été installées. Sachant que les illuminations durent de 17 à 22 heures chaque jour, et ce jusqu’au 10 janvier, vous imaginez facilement la quantité impressionnante d’énergie que le dispositif peut potentiellement consommer. Mais le dilemme entre la beauté de Paris (importante pour le tourisme) et l’environnement n’est pas une fatalité. On peut opter pour les deux. C’est ce qu’a fait la ville de Paris.

Tout d’abord, le choix des lampes est crucial lorsque l’on veut réaliser des économies d’énergie. Ainsi, ce sont des lampes LED de dernière génération qui ont été sélectionnées. Conséquence : alors qu’en 2006, les lampes déployées sur l’avenue consommaient près de 500 000 kWh, les nouvelles lampes LED permettront de consommer seulement 38 800 kWh cette année ! Une avancée technologique et  écologique remarquable !

Panneau solaire de la société Soitec.

Mais ce n’est pas tout. 38 800 kWh, cela représente tout de même l’équivalent de « 9 appartements parisiens occupés chacun par quatre personnes pendant un an », selon Jean-Noël Reinhardt, président du Comité des Champs-Elysées et interrogé par le quotidien Direct Matin. Pour compenser cette consommation relativement importante, la société Soitec a été missionnée. L’une de ses centrales solaires sera chargée d’injecter autant d’énergie dans le réseau EDF que vont en consommer les Champs-Elysées, c’est-à-dire 38 800 kWh.

En plus d’être le témoin d’une véritable démarche environnementale, ce contrat passé avec Soitec est un beau coup de pouce et de pub donné à cette entreprise qui se reconvertit dans l’énergie renouvelable. Soitec, créée depuis 1992, produit des matériaux semi-conducteurs essentiellement pour le marché de l’électronique et le segment des PC. Or la société connaît actuellement quelques difficultés, notamment à cause de son activité PC qui perd du terrain à la faveur des smartphones et des tablettes, des créneaux où elle a du retard. Mais son activité dans les énergies renouvelables semble être un formidable relais de croissance. L’entreprise a par exemple gagné des contrats en Afrique du Sud et en Tunisie dernièrement, en plus de celui des Champs-Elysées.

Le contrat accordé par les Champs-Elysées n’est certes pas un gros contrat en terme de volume. Toutefois, il s’agit d’une belle publicité pour Soitec. On peut donc dire que quand la « plus belle avenue du monde » se met au vert, c’est l’économie française qui en profite. Cela prouve, pour ceux qui ne le sauraient toujours pas, que business et développement durable sont bel et bien compatibles.

You must be logged in to post a comment.