Globe Hope ou le recyclage appliqué à la mode

Globe Hope ou le recyclage appliqué à la mode

Seija Lukkala, créatrice de la marque Globe Hope

Connaissez-vous la marque Globe Hope ? Si vous ne connaissez pas, sachez qu’il s’agit d’une marque de mode qui fabrique des vêtements et des accessoires design. Mais Globe Hope n’est pas une marque de mode comme les autres : la marque recycle de nombreux types de textiles pour fabriquer ses collections. Textiles issus de l’armée ou des hôpitaux, ceintures de sécurité, voiles de bateaux, nappes, rideaux, drapeaux, tissus de Montgolfière, bannières publicitaires… la variété des textiles pouvant être recyclés par Globe Hope est impressionnante et paraît être sans limite.

Créée en 2003, l’entreprise se fournit en Finlande. Pour cela, elle a mis en place un dispositif efficace de sourcing des produits lui permettant de fabriquer en quantité, et d’être à l’affût de tout nouveau type de textile que Globe Hope pourrait réutilisé. Une fois que les « matières premières » ont été sourcées et récupérées, la marque les stocke, parfois pendant longtemps, en attendant qu’un nouveau vêtement ou accessoire les intègre. Mais avant d’être réutilisés pour de nouveaux modèles, les textiles sont évidemment lavés. Il s’agit d’une étape qui peut paraître sans intérêt, mais qui a le mérite de rassurer le client final.

Globe Hope recycle notamment des ceintures de sécurité.

Ensuite, les « matières premières » sont rarement recyclées telles quelles. Elles sont coupées, teintes, recousues et peuvent subir des impressions de motifs par exemple. Le résultat : des vêtements et des accessoires de qualité, design et écologiques. Dit comme ça, on comprend alors pourquoi la marque a connu un succès fulgurant. Dès sa première collection en 2003, la présence de Globe Hope à la Fashion Week d’Helsinki avait fait parler d’elle.

Aujourd’hui, Globe Hope s’est constitué un réseau de revendeurs  on-line et off-line dans toute la Finlande (notamment la branche locale d’Amnesty International) et est présent indirectement dans près d’une dizaine de pays. Souhaitons donc à Globe Hope de développer son réseau de revendeurs. Et espérons que ce green business donne des idées à de nombreux autres entrepreneurs…

 

 

Source :

GlobeHope.com

You must be logged in to post a comment.