Apple dit « non » au développement durable

Apple dit « non » au développement durable

Apple est encensé dans le monde entier. En Bourse, l’entreprise est la plus chère du monde. Selon le classement « Brandz Top Most Valuable Global Brands 2012 », Apple possède la « valeur de marque » la plus puissante au monde. Les clients de la marque, très fidèles, siègent devant les Apple Store dès qu’un nouveau modèle de la marque sort.

Mais devant ce succès planétaire incroyable, on en oublierait presque l’environnement et les hommes et femmes qui fabriquent les appareils Apple. En clair, quelle est la place du développement durable dans la stratégie du fabricant d’appareils électroniques ?

A première vue, il semblerait qu’elle soit faible, très faible. Bien sûr, si les consommateurs se fient au site internet de la marque, Apple serait très actif dans l’éco-conception ou dans le recyclage de ses produits par exemple. Mais il semblerait que toutes les informations fournies sur le site représentent plus une opération de greenwashing* qu’une réelle envie de faire des efforts en faveur du développement durable.

Tout d’abord, notons que la marque Apple ne produit pas de rapport développement durable annuel sur ses activités. Pourtant, même des entreprises aussi sulfureuses que Carrefour ou Total même, pour ne citer qu’elles, établissent chaque année un rapport de ce type.

Plus grave encore, Apple vient de renoncer à la certification environnementale EPEAT*, une certification qui fait référence dans le milieu. Les explications de Apple pour expliquer cet abandon de la certification n’ont convaincu personne. Cela démontre le faible intérêt que porte le fabricant pour les notions de développement durable.

Logo de la certification environnementale EPEAT destinés aux produits électroniques.

Justement, quand l’on parle de développement durable, on oublie parfois l’aspect social de la démarche. Or, on sait désormais qu’Apple n’est pas forcément meilleur sur cet aspect-là. Entre autres, le rapport « Bad Apple », réalisé par plusieurs ONG chinoises, révélait des problèmes de pollution, mais aussi des problèmes de respect des droits de l’Homme et du Travail et de la santé des travailleurs, au sein des usines qui fabriquent les appareils Apple en Chine. L’un des ses principaux fournisseurs, le chinoix Foxconn, a connu en 2010 une vague de suicides sans précédent…

Salariées de l’usine Foxconn.

Mais, finalement, qu’est-ce qui est le plus attristant ? Que Apple ne fasse que très peu d’efforts pour le développement durable, aspects sociaux et environnementaux confondus ? Ou que les clients de la marque continuent de se ruer sur les iPhones et autres MacBook comme si de rien était ?

 

* Greenwashing = pratique commerciale visant à utiliser des arguments environnements souvent trompeurs pour vendre des produits.

* EPEAT = Electronic Product Environmental Assessment Tool (= Outil d’évaluation environnementale des produits électroniques)

 

Sources :

Presse Citron

EPEAT

Sequovia

You must be logged in to post a comment.