Où en est le marché des voitures électriques ?

Où en est le marché des voitures électriques ?

La voiture électrique Twizy de Renault

Si l’Homme veut préserver sa planète et sa santé, il se doit de faire évoluer rapidement la façon dont il se déplace. En effet, les transports sont l’une des sources majeures de rejets de CO2 dans l’atmosphère. Or les voitures représentent un danger particulièrement élevé pour l’environnement du fait de la place importante qu’elles occupent dans les pays industrialisés et de la place de plus en plus importante qu’elles occupent dans les pays émergents.

Or, les voitures « écolos » existent depuis longtemps, en tout cas sous forme de prototypes. Selon certaines sources, elle remonteraient au 19ème siècle ! Il y avait même des taxis électriques à New York en 1897. Pourtant, comme nous pouvons le constater aujourd’hui sur les routes, la voiture électrique est loin d’avoir supplantée la voiture thermique. En 2011 en France (le pays où il se vend le plus de voitures électriques au monde), plus de 2 millions de voitures ont été vendues pour seulement…2 629 voitures électriques. En clair, 0,12 % des voitures vendues dans l’Hexagone en 2011 étaient électriques. Ces chiffres paraissent ridicules, mais ils sont toutefois en nette évolution. En 2010, la France avait enregistré seulement 184 immatriculations de véhicules électriques (soit 0,0074 % du marché à l’époque ! ).

L’année 2011, les trois grands constructeurs automobiles français ont lancé des modèles grand public de voiture électrique. Ainsi, Renault a lancé la Fluence ZE et la Kangoo ZE, Peugeot a lancé sa gamme Ion et Citroën a commercialisé la C-Zero.

En 2012, les sorties de véhicules électriques vont conservé un rythme soutenu avec la Zoé ZE et la Twizy de Renault par exemple. Et les constructeurs étrangers ne sont pas en reste avec, entre autres, la Smart électrique ou encore la C-30 de Volvo.

Mais la croissance relative des ventes fait face à de nombreuses difficultés qui laissent penser que la voiture électrique sera encore un micro-marché pendant quelques années. Face aux mauvaises ventes de ses voitures, Citroën a du par exemple proposer une offre commerciale pour sa C-Zero à 90 euros par mois au lieu de de 459 euros (dans une limite de 200 véhicules).

Tout d’abord, ces difficultés sont liés au prix élevé de ces voitures. Avec la crise vécue en Europe (principal marché des voitures électriques), ces véhicules paraissent d’autant plus inaccessible pour nombre de ménages. A cela, on peut ajouter le faible développement des infrastructures adaptées ; les bornes de recharge sont en nombre limité aujourd’hui. Un autre facteur n’est pas à négliger : les craintes des acheteurs potentiels au regard de la faible autonomie et de la recharge des véhicules.

Borne de recharge Green’up dans un parking collectif. Cette borne est fabriquée par la société Legrand.

Par conséquent, le marché de la voiture électrique est sûrement le marché de demain, mais nous n’en sommes encore qu’à son émergence. En attendant que les technologies s’améliorent, que les prix baissent, que les infrastructures se développent et que les constructeurs « éduquent » le marché, il devrait y avoir une phase de transition de plusieurs années. Cette transition est en train de s’opérer à partir de modèles thermiques classiques mais qui rejettent moins de CO2 ou encore avec des modèles hybrides. Les loueurs de longue durée ne s’y trompent pas. Une enquête de l’Observatoire du véhicule d’entreprise a démontrée que les loueurs longue durée compteront 21 % de leur flotte en hybride diesel, 5 % en hybride essence et seulement 4 % en voiture électrique, d’ici à trois ans.

Pour l’instant, la voiture électrique est un marché de niche réservé aux particuliers avant-gardistes, aux flottes d’entreprises et à l’auto-partage (comme Autolib’ à Paris). La voiture thermique a donc encore de beaux jours devant elle. Et les rejets de CO2 qui vont avec, également…

Sources :

Voiture électrique populaire

Les Echos

One response to “Où en est le marché des voitures électriques ?”

  1. Tout votre site web est véritablement parfait ! Votre billet m’a appris un bon nombre de choses concernant les normes anti-pollution et aussi sur la planète.

You must be logged in to post a comment.